LA DISTRIBUTION

karelle PRUGNAUD

nadine BECHADE

paul EGUISIER

yann KARAKILLO

julien MICHELET


prugnaud

KARELLE PRUGNAUD (MARGUERITE)

Née à Rennes, elle a fait des études de droit tout en suivant un DEUST métiers de la culture à Limoges. Parallèlement, elle participe à des spectacles de rue en tant qu’acrobate et danseuse avec la Compagnie” Chabatz d’entrar” et Andrée Eyrolles (Festival Urbaka et « Les Gobeurs d’étoiles »). Elle s’est formée au théâtre, à Lyon, avec Georges Montiller (Myriades) et avec le Compagnonnage, formation en alternance (deux ans) avec Sylvie Mongin-Algan, Guy Naigeon, Elisabeth Maccoco, Dominique Lardenois et aussi avec Laurent Fréchuret, Philippe Vincent, Oleg Kroudrachov (Gitis de Moscou), Alexandre Del Perrugia… En 2006, elle participe à un stage au théâtre de la Bastille avec Jean Michel Rabeux autour de l’oeuvre de Jean Genet.

Mises en scènes récentes :

En 2008, elle met en scène « LA NUIT DES FEUX », d’Eugène Durif au Théâtre National de la Colline (Paris), la Fabrique de Guéret, Festival National de Bellac, Théâtre de l’Union (CDN de Limoges) & Théâtre d’Aurillac.

Elle développe également un travail proche de la performance, « Bloody Girl » au Quartz (Brest), “A même la peau” (Théâtre du Cloître de Bellac, Guéret, Lyon, Festival 20scènes à Vincennes), “Doggy love” (festival 20scènes), “Utérasia” (aux Subsistances), “Luxe et décadence” et “l’Oeuf ou la poule” ( festival « Il faut brûler pour briller » au Ritz), « La brûlure du regard” (Musée de la chasse et de la nature, Etoile du Nord, CDN de Limoges, aux Subsistances en 2009 dans le cadre du week-end « ça trace », au « Dansoir – Karine Saporta » en 2010 dans le cadre du festival « Indisciplines »…).

En 2008/09/10 elle met en scène la troisième partie du spectacle du Cirque Baroque « 4′sous d’cirQ – le cirque des gueux», associée à deux autres metteurs en scène : Mauricio Celedon (Teatro del Silencio) et Kazuyoshi Kushida (Japon) ; avec l’envers du décor, « Kiss Kiss » (également comédienne), au théâtre de l’Elysée – Lyon en décembre 2009, CDN de Limoges (avril 2010).

Avec l’Envers du décor en 2010, elle met également en scène une première étape de travail autour de « Kawai Hentai » aux Subsistances (Lyon)… Elle collabore également avec le Trident – Scène Nationale de Cherbourg autour de deux projets : « La petite annonce » à la Criée de Cherbourg et de « L’animal, un homme comme les autres ? » au Tribunal d’instance de Cherbourg.

Associée à l’auteur Marie Nimier, elle met en scène à partir de ses textes, le triptyque « Pour en finir avec Blanche Neige », une commande pour les éditions 2008/2009/10 du festival « Automne en Normandie » :

2008 : La Petite Annonce (Halle aux poissons du Havre)
2009 : Princess’ Parking (Parking de l’Hôtel de ville d’Evreux)
2010 : Tout doit disparaître ! (Galeries Lafayette – Rouen)
Ainsi que « La Confusion », en 2011/12 (Théâtre de Montbrison, Le Grand T – Nantes, Scène Nationale de Dieppe, Théâtre du Rond Point – Paris…), et « Noel revient tous les ans » (dans le cadre du festival « Les auteurs vivants ne sont pas tous morts »).

Autres mises en scène (2003-2007):

“Utaresia” (d’après différents auteurs dont J.M. Rabeux, C. Breillat, A. Reyes), et “Un siècle d’amour” (d’après Bilal et Dan Franck), aux Subsistances à Lyon, en 2003, “Ouvre la bouche oculosque opere”, d’après Jan Fabre à l’Elysée en septembre 2004, trois spectacles mêlant théâtre, vidéo, photo, musique et danse. En 2005 : “Cette fois sans moi” de et avec Eugène Durif, au Théâtre du Rond Point des Champs Elysées en 2005, “Bloody Girl”, du même auteur, pour les chantiers contemporains au Quartz de Brest en novembre 2005. En 2006/07, elle met en espace “La femme assise qui regarde autour” de Hedi Tillette de Clermont-Tonnerre, en février 2007 dans le cadre de la manifestation “Les auteurs vivants ne sont pas tous morts” dans le Limousin (CDN de Limoges, Brive, Guéret) ; met en scène la partie “A même la peau” du tryptique “A même la peau/ s’écorche/ La révolution” en février et mars 2007 (Théâtre du Cloître Scène conventionnée de Bellac, La Fabrique – Guéret, Scène conventionnée de Terrasson…) …

Elle intervient également en tant que metteur en scène auprès des élèves de l’école nationale du cirque de Châlons-en-Champagne, de « Regards et Mouvements » (Pontempeyrat), ENSATT (Lyon), auprès de scolaires et du jeune public…

Comédienne :

“La Double Inconstance” de Marivaux (Sylvia) mis en scène par Dominique Ferrier, “Les Bonnes” de Jean Genet (Claire) mis en scène par Philippe Guini, “Les naissances” mis en scène par Vincent Bady, “Ogriculture” par la Cie du dérailleur, “Katchanka” de Tchekhov mis en scène par Françoise Maimone, “Point de vue idéal” de Horowitz mis en scène par Philippe Said, “Thrennes” de Patrick Kerman mis en scène par Sylvie Mongin-Algan, “Encore merci” de Sophie Lannefranque mis en scène par Dominique Lardennois, “Un, deux, trois Meyerhold” de Vincent Bady mis en scène par Guy Naigeon, “Je me souviens de Rita Renoir” de Vincent Bady. “Les Placebos de l’Histoire” d’Eugène Durif mis en scène par Lucie Berelowitch au Théâtre de l’Est Parisien en janvier 2006, “Ile noire” de JC Paillasson mis en scène par Mourad Harraigue à la Comédie de Saint Etienne (avril 2006), “Le Misanthrope” de Molière (Célimène) mis en scène par Françoise Maimone à Lyon (octobre, novembre, décembre 2006 et 2007). « Dette d’amour » de Eugène Durif ( mise en scène de Beppe Navello à la biennale de Venise en juillet 2007), « La petite annonce », de Marie Nimier ; « Dialogues avec Pavèse » d’Eugène Durif mis en scène Pietra Nicolicchia (Fondation Pavese / festival Teatro Europeo – Turin) ; « Nuits transérotiques » de et mis en scène par Jean Michel Rabeux (Théâtre Garonne – Toulouse, festival Inextremis, festival Trans au Théâtre de la Bastille) ; « Kaidan » de Mourad Haraigue (Saint-Etienne).

En 2010/11, elle est également comédienne dans « Louis et Louisa » (Compagnie Max Eyrolles / Expression 7), dans « Emma Darwin » (Teatro del Silencio / Mauricio Celedon), dans « Dette d’amour » (Durif / Navello), et avec Silviu Purcarete à l’automne 2010 dans « Le roi se meurt » d’Eugène Ionesco (Slovénie, Roumanie, Macédoine, France, Luxembourg…), « La maladie de la mort » (de M. Duras, mis en scène par Max Eyrolle).

 

 


bechade

NADINE BÉCHADE (PRUDENCE)

En 1993, Nadine Béchade obtient une Licence de Lettres Modernes, ainsi que différents prix au sein du Conservatoire Régional de Limoges, avant de se lancer dans le métier de comédienne et de chanteuse.

C’est au Théâtre de La Passerelle, sous la direction de Michel Bruzat, qu’elle débute et joue dans une dizaine de créations. Parallèlement, elle co-fonde et s’investit dans la Java des Gaspards, compagnie spécialisée dans le théâtre musical et crée avec celle-ci plusieurs spectacles. Elle joue ensuite sous la direction de Philippe Labonne, qui lui confie plusieurs rôles au sein de sa compagnie, le Théâtre en Diagonale. Elle travaille aussi avec de nombreux metteurs en scène, Arlette Téphany, Maurice Attias, Yann Karaquillo, Silviu Purcarete, Bernard Pisani, Slimane Benaïssa, Jeanne Béziers, Lionel Parlier, Thomas Gornet et Johanny Bert.

Plusieurs stages l’amènent à travailler avec Dominique Valadié, Jean-Paul Denizon ou Georges Bigot pour le texte, avec Laura Herts, Ami Hattab, Bernard Collins, Philippe Martz, Nicolas Bernard ou Nikolaus pour le clown, ainsi qu’avec Michèle Troise et Daniel Delarue pour le chant lyrique.

Elle se produit plus récemment, avec Les Sea Girls et la Compagnie des Brigands.

Au cinéma elle travaille avec des réalisateurs comme Nicolas Klein, Sophie Bensadoun, Olivier Volcovici, Jean-Louis Lorenzi, François Luciani et Alain Choquart.

 


eguisier

PAUL EGUISIER (ARMAND DUVAL)

A l’âge de 22 ans, alors qu’il poursuit des études d’informatique graphique, il s’inscrit aux ateliers du lundi animés par Philippe Labonne au théâtre Expression 7 à Limoges. Il travaille depuis 1999 avec plusieurs compagnies de la région Limousin : Le Théâtre de l’Etoile Grise,direction Yves Gay (Une Petite Entaille de Xavier Durringer, L’Atelier et Dreyfus de Jean-Claude Grumberg, Check-up d’après des textes d’Edward Bond, Quel Cirque d’après des textes

de Rodrigo Garcia), Le Théâtre en Diagonale,direction Philippe Labonne (La Cerisaie de Anton Tchékhov, Le Système Ribadier de Georges Feydeau, Victor ou les Enfants au Pouvoir de Roger Vitrac, Le Dernier Jour d’un Condamné, Lucrèce Borgia de Victor Hugo),La Compagnie Expression 7,direction Max Eyrolle (La Peur des Coups de Georges Courteline, Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry), La Compagnie des Indiscrets, direction Lucie Gougat (Croisades de Michel Azama, Tramps de Lucie Gougat), La Compagnie du Désordre,direction Filip Forgeau (Éloge de la volupté de Marcel Jouhandeau), Le Théâtre de la Passerelle, direction Michel Bruzat (La vie, quelle rigolade ! d’après des textes de François Rabelais et Alfred Jarry), mais aussi avec la compagnie Mélimélo Fabrique basée à Chaumont et dirigée par François Levé (Standard, texte original de François Levé et Philippe Labonne).

Devant la caméra, il tourne dans Un Goût de Sel, réalisation Hélène Marini, L’Entrave, réalisation Olivier Volcovici,1905, réalisation Henri Helman,Les Camarades, réalisation François Luciani.

En tant que vidéaste il travaille pour la classe d’Art Dramatique du Conservatoire de Brive (Travaux d’élèves), Le Théâtre en Diagonale(Nestor Burma – détective de choc d’après Léo Malet, Victor ou les enfants au pouvoir de Roger Vitrac), L’Abadis(4.48 Psychose de Sarah Kane), Le Théâtre de la Passerelle(Le Funambule de Jean Genet), Marc Petit (Ceux qui appellent dans le noir, textes de Patrick Mialon), La Compagnie du Désordre(Un Atoll dans la Tête de Filip Forgeau), O’Navio Théâtre(Merceries de Alban Coulaud, Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor)).

 


karaquillo

YANN KARAQUILLO (DUVAL-PÈRE)

Après avoir suivi l’enseignement de Michel Bruzat au sein des ateliers du Théâtre de la Passerelle et du Concervatoire National d’Art Dramatique de Limoges, Yann Karaquillo créé en 1995 la compagnie de La Corde Verte avec laquelle il montera en tant que metteur en scène Roberto Zucco et Dans la solitude des champs de coton de Koltès, Mort à crédit d’après Céline, La vie rêvée de Sainte Tapiole d’Hervé Brizon, Zoo Story d’Edward Albee et B.M.C. d’Eugène Durif.

En tant que comédien il a notamment travaillé avec Michel Bruzat (Hé ! V’nez les potes !, Love, Croisements/Divagations, Les Caprices de Marianne, Convoi/Dimanche, Une Saison en enfer, Antigone, La Vie quelle rigolade !, La Nuit juste avant les forêts…), Marie Thomas (La Nuit juste avant les forêts), Philippe Labonne (George Dandin, Nous les petits, les sans-grade, L’Echange, La Cerisaie, Le Système Ribadier, Victor ou les enfants au pouvoir, Le Dernier Jour d’un Condamné, Lucrèce Borgia) et Véronique Laffont (Meilleurs souvenirs de Grado, Un goût de pierre dans la bouche).

Il tourne plusieurs courts-métrages sous la direction de Nicolas Cornut (Rosa la nuit), Jean-Paul Daniel (Et je suis parti sans faire de bruit) et Philippe Labonne (l’Anniversaire).

Il fonde en 2009, le groupe Marilyn’s Dressing Room.

 


PhotoJulienMicheletJULIEN MICHELET est un auteur, compositeur, interprète et producteur.

 

Depuis 2000, il intervient en tant qu’instrumentiste (bassiste/contrebassiste) dans près de 30 formations différentes, en bee bop, manouche, fusion, jazz/rock, funk, rock, chanson, improvisation libre, musique traditionnelle…

Il compose pour ses propres formations :

GUAK (jazz fusion), 3 démos, 1 album live

GMG (jazz contemporain) 3 démos

Marilyn’s Dressing Room (rock expérimental)

ainsi que pour des projets extérieurs :

François Bertin (animation), Florent Mulot (installation), Patrice Thomasse (chanson), One K (Collectif Hip Hop), Dominique Plas (danse contemporaine)…

 

Discographie sélective :

2002 GUAK – Live à Rennes

(produit par Bringtlss sortie à 500 exemplaires)

2003-2004 IIMA – Album O et album U

(albums de compositions des élèves du cursus professionnel de l’IIMA, jazz mordene)

2005 Ptiju – Book

(compilation de travaux de commande et de compositions originales, rock, jazz, funk, électroacoustique…)

2007 Ptiju Funky Remix Vol 1

(remixs de standards de funk mélangés à des samples de jazz, de musique de film et de musique contemporaine)

2008 Ptiju – No Art

(7 titres originaux brassant et mélangeant différents styles, incluant des textes originaux, des samples de discours politiques…)

2008 FRYK – Le People Tour

(chansons de Yann Karaquillo, formation de 10 musiciens)

2010 THE OLD MEN

(6 titres de rock composés par Bruno Suplisson)